ORIGINES DU SHIATSU

L’Inde est le berceau des disciplines du bien être corporel. Au fil du temps ces disciplines se propagent vers l’Asie du Sud Est, la Chine et Le Japon. Le TAOISME les influencent énormément.

En 1928, au Japon, Kasuma FUKUNAGA évoque pour la première fois le terme de « SHIATSU ».

Littéralement « SHIATSU » signifie « PRESSION DES DOIGTS » :

SHI = « doigts » se prononce YUBI

ATSU = « pression » se prononce ATSOU

Le SHIATSU c’est « UN ART DE VIVRE PAR LE BOUT DES DOIGTS » (Pierre JASINSKI – Shiatsu JADE).

A partir de 1928, le SHIATSU se perfectionne au travers différents enseignements, également en fonction de la propre expérience de chaque enseignant. Ainsi naissent plusieurs style de SHIATSU. L’Ostéopathie ou de Chriopractie les intègrent de plus en plus.

Les principales écoles de SHIATSU sont les suivantes : Namikoshi, Masunaga, Koho et Kuretake.

Le SHIATSU est originellement une pratique PREVENTIVE. Depuis la moitié du 20ème siécle, le SHIATSU développe des notions CURATIVES et THERAPEUTIQUES.

Depuis 1955, le Japon reconnaît le SHIATSU comme « thérapie manuelle authentique ».

Arrivé en France dans les années 50, le SHIATSU est reconnu chez nous depuis 1997 comme « médecine non conventionnelle digne d’intérêt ».

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît également largement les bienfaits du SHIATSU.

“l'âme du shiatsu est semblable à l'affection maternelle ; la pression des mains fait jaillir la vie”

Toru Namikoshi